Historique de la LPAC

/Historique de la LPAC
Historique de la LPAC 2018-08-11T09:00:26+00:00

LA LIGUE DE PROTECTION DES ANIMAUX DU CALAISIS de 1930 à 1975

refuge LPA Calais vers 1965

Le refuge situé à la plage, lieu dit « La Flaque à Guerlettes » vers 1965

En ce temps-là, la sous-préfecture de Calais n’existe pas encore. C’est donc à Boulogne que la LPAC est déclarée lors de sa création en 1930. A ses débuts, on ne lui connaît pas de refuge. Elle fonctionne de manière très artisanale. Elle possède un caisson à chloroforme qui permet de limiter la prolifération des portées. Ce caisson prouvera toute son utilité en 1940, lors de l’exode des Calaisiens qui fuient en laissant derrière eux de nombreux animaux dans une terrible misère.

Cependant, la LPAC sera suspendue par le régime de Vichy durant la seconde guerre mondiale.

Les Calaisiens la reconstituent en 1948, autour de Jean THEUNYNCK, son Président.

Ancien sous-officier qui, après avoir vu tous les chevaux de sa section se faire exécuter, s’était promis d’œuvrer à l’amélioration de la condition animale au retour de la paix.

Entouré d’une poignée de camarades, il crée le premier refuge sur la plage du Casino. Cette implantation durera jusque dans les années 60, Un refuge est ensuite réinstallé dans les blockhaus du Bain des Pauvres.

Puis nouveau départ pour s’installer à Coquelles, dans une ancienne ferme désaffectée, de 1964 à 1968.

1968 : nouvelle expulsion et nouvelle installation au Chemin-Vert dans une ancienne ferme en ruine. Le premier local à usage de chenil y sera un ancien bâtiment de la Wehrmacht partiellement remonté sur le terrain. Malgré un bail précaire, le refuge y restera implanté jusqu’en 2000.

En 1969, une section « Jeunes de la LPAC » est créée. C’est par cette voie qu’en 1973, Marcel CHARPENTIER, actuel président intègre le CA, au poste de secrétaire. Les statuts de 1948 sont rénovés et cette fois, déposés à Calais.

En 1975, suite au décès de Jean THEUNYNCK puis de plusieurs autres membres, ce sont ces jeunes qui se retrouvent à la tête du refuge et entreprennent sa modernisation avec les moyens du bord et leurs talents de bricoleurs décidés.

L’AFFILIATION A LA LPANF de 1975 à 2015

A cette époque, pour pouvoir développer le refuge, il fallait le concours d’une association reconnue d’Utilité Publique. Marcel CHARPENTIER active l’affiliation de la LPAC à la LPA-NF.

C’est alors une aide administrative et logistique d’une remarquable efficacité que son Président André PACKET, son Vice-président Jean-Pierre CORROYETTE notamment, apportèrent à leur nouvelle Section de Calais et sa jeune équipe.

Depuis le début des années 2000, la LPA s’est installée dans des locaux neufs et modernes loués à la communauté d’agglomération CAP CALAISIS…

Plus de trois décennies d’entente cordiale, de mutualisation des moyens et des idées, de soutien réciproque et d’estime partagée vont ainsi s’écouler sans nuage jusqu’à la période actuelle où tout a brutalement basculé jusqu’à la reprise de notre indépendance.

2015–2016 : L’avenir conforté et une équipe au service des animaux

Un refuge, un service fourrière, un centre de soins pour la faune sauvage

L’année 2015 aura été porteuse d’un stress inutile pour l’équipe permanente du refuge de Calais : Problèmes de gestion au siège Lillois, exclusions et licenciement, mise sous tutelle, modifications du rythme de vie des salariés, applications de procédures dangereuses pour la pérennité même du refuge, ont fait prendre des risques inconsidérés pour les missions du refuge de Calais.

La scission devenait inévitable et après une période d’intenses négociations avec le siège Lillois ayant abouti à un protocole de scission validé par l’assemblée générale de la « Ligue Protectrice des Animaux Nord de France » le 13 septembre 2015, toutes les activités, actifs, conventions et contrats liés au territoire du Calaisis sont transférées à compter du 1er octobre 2015 à l’association de la « Ligue de Protection des Animaux du Calaisis » réactivée…

En 2015, la Ligue de Protection des Animaux du Calaisis, réactivée en février 2015, avec les statuts originels de 1930 modifiés en 1975, s’est réunie à deux reprises et a procédé à un referendum consultatif des adhérents du Calaisis qui ont validé la procédure qui allait être mise en place : la scission !

Avec les changements intervenus depuis le 1er octobre 2015, une page se tourne !

Une nouvelle organisation associative s’est mise en place autour des administrateurs de la Ligue de Protection des Animaux du Calaisis qui ont décidé de revenir aux principes essentiels qui ont fondés l’engagement de tous dans la désormais longue et significative histoire de la protection animale dans le Calaisis.

Il fallait en finir avec le gaspillage inacceptable des réserves financières et avec une gestion inappropriée des ressources humaines.

C’est chose faite et le soutien des adhérents du Calaisis et de nos partenaires financeurs a été décisif.

Au fil du temps, l’équipe des bénévoles et des salariés du refuge a su imposer une vision progressiste de la condition animale, axée sur la sensibilisation et l’éducation des divers publics. Son savoir-faire, l’adaptation évolutive de ses équipements, sa réponse permanente aux urgences urbaines, rurales et maritimes du Pays de Calais lui valent désormais appui et reconnaissance.